Catégories
Emploi & Etudes

Programme des Bourses du Gouvernement Allemand pour l’année universitaire 2011/2012

Programme des Bourses du Gouvernement Allemand Pour l’année universitaire 2011/2012

La Direction Générale de la Coopération Internationale au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique informe que l’Office Allemand des Echanges Académiques « DAAD » met à la disposition des étudiants et des enseignants tunisiens le programme de bourses suivant pour l’année universitaire 2011-2012

1Bourses de recherche pour thésards et jeunes scientifiques et selon le « Modèle Sandwich » en vue de réaliser des projets de recherche ou de perfectionnement dans des établissements d’enseignement supérieur ou des institutions de recherche en Allemagne,

2Bourses pour des séjours de recherche destinées à des enseignants et des chercheurs de l’enseignement supérieur,

3Des réinvitations d’anciens titulaires d’une bourse d’un an (au minimum) qui sont rentrés dans leur pays depuis 3 ans au moins et qui travaillent dans des établissements d’enseignement supérieur, des instituts de recherche, dans l’administration, les ministères ou l’industrie,

4 – Bourses pour étudiants dans diverses disciplines en vue de suivre des cours d’été de langue et civilisation allemandes dans des établissements en Allemagne.

5Bourses de stage pour des étudiants tunisiens en sciences naturelles,
de l’ingénieur et sciences agricoles et forestières.

Pour de plus amples informations sur ces bourses et leurs durée et pour
télécharger les formulaires de candidature consulter les sites web suivant:

http://www.daad.de/stipendien/en/index.html?land=189
http://www.daad.de/de/form
http://www.daad.de/deutschland/download/03118.en.html

(Téléchargement des formulaires de candidature)
Les dossiers de candidature devront parvenir à la Direction Générale de la Coopération Internationale sous couvert des établissements universitaires dont relèvent les candidats dans les délais suivants:

Candidats aux bourses citées avant le 15 décembre 2010.

Catégories
Télécommunications

La publicité sur iPad et iPhone semble plus efficace que sur les autres terminaux

Selon une étude de Nielsen, les utilisateurs des produits à la pomme, notamment l’iPad, sont plus réceptifs aux messages publicitaires.

Nielsen s’est livré à un sondage sur un échantillon de 5 000 Américains possédant soit un iPhone, un iPod touch, une console Sony PSP, un netbook Acer Aspire One, un Kindle ou un iPad (400 personnes sondées). Il en ressort que ce sont majoritairement des hommes, sauf dans le cas du netbook Acer où la proportion homme/femme est respectée.

Si l’on se penche sur les cas de l’iPad et du Kindle, l’étude révèle que la tablette Apple rassemble plus d’hommes (65%) que le Kindle (52%). Les utilisateurs d’iPad sont aussi plus jeunes, 63% d’entre eux ayant moins de 35 ans.

Succès des pubs interactives

La proportion s’inverse pour le Kindle avec 55% des usagers ayant 35 ans ou plus. La répartition homme/femme est également plus équilibrée (52/48%). Nielsen note enfin que 44% des possesseurs de Kindle gagnent plus de 80 000 dollars par an (39% pour l’iPad) et que 27% ont des diplômes d’études supérieures type master ou doctorat.

Le sondage s’est ensuite attelé à connaître les préférences des utilisateurs en matière de publicité. Les résultats tendraient à prouver qu’Apple a vu juste avec ses publicités iAd.

Les possesseurs de la tablette Apple semblent en effet plus réceptifs aux messages publicitaires qu’ils croisent. 39% qualifient les réclames qu’ils voient sur leur tablette de « nouvelles et intéressantes » (contre 19% pour les possesseurs d’autres terminaux), 46% apprécient les publicités interactives, 49% sont susceptibles de consulter une annonce comportant une vidéo et 45% si elle contient des fonctions multimédia.

Les propriétaires d’iPad sont aussi plus nombreux à avoir acheté un produit après avoir vu une publicité sur la tablette. Petit bémol, ils ne sont que 8% à avoir effectué leur achat directement depuis l’iPad. 36% l’ont fait depuis un ordinateur, 24% sont allés en magasin et 12% ont acheté par téléphone. (Eureka Presse)

Catégories
Télécommunications

Google Mobile Ads introduit les publicités « hyperlocalisées »

Business – Cette fonction permet de délivrer des publicités liées à une recherche sur Google qui indiquent à l’utilisateur le service ou commerce le plus proche de lui.

Imaginez que vous tombiez en panne de voiture en rase campagne. Après avoir appelé un dépanneur, vous envisagez de louer un véhicule. À l’aide de votre smartphone, vous lancez une recherche sur Google. Dans les résultats sponsorisés, vous tombez sur une publicité d’un loueur qui vous indique qu’il se trouve à moins d’un kilomètre de vous.

Tout type de smartphones

Voilà avec quel exemple Google vante les mérites de la nouvelle option qu’il vient d’ajouter à son service Mobile Ads. Les annonceurs peuvent désormais créer des publicités qui intègrent la distance séparant l’activité vantée de l’utilisateur qui a effectué la recherche sur on smartphone.

Il faut pour cela que ce dernier active la géolocalisation dans son application Google Mobile App. Les publicités peuvent être diffusées sur des terminaux Android, iPhone et les smartphones disposant d’un navigateur Internet.

Ce nouveau format est disponible uniquement sur le réseau Google search et dans les pays où les publicités localisées sont prises en charge. (Eureka Presse)

Catégories
Télécommunications

Un an d’appels gratuits chez Orange Tunisie

Jusqu’au 10 octobre, Orange lance un jeu concours pour faire gagner à ses abonnés 1 année d’appels gratuits vers son numéro préféré Orange. Uniquement les abonnés Zen et Club sont éligible à ce jeu. Pour y participer, il faudra taper *102#.

Catégories
Economie Finance

Le multi-partenariat d’entreprises, outil de développement

Le Centre de Promotion des Exportations (CEPEX) organise en collaboration avec la Cité Internationale Wallonne un programme de formation-action «le multi-partenariat d’entreprises, outil de développement », et ce à partir d’octobre 2010 jusqu’en mars 2011.

Lors de ce programme, qui vise à soutenir les associations d’entreprises wallonnes et tunisiennes pour s’ouvrir ensemble aux marchés voisins, des ateliers de formation en Tunisie et en Région wallonne, portant sur la prospection des marchés du Maghreb arabe et de la Grande Région (Rhénanie Palatinat–Sarre-Grand Duché du Luxembourg- Lorraine-Nord Pas-de-Calais et Maastricht) ainsi que des missions de prospection vers ces marchés et des rencontres B to B en Tunisie et en Région Wallonne, seront mises en place à partir d’octobre 2010.

Les entreprises tunisiennes qui n’ont pas encore de partenaires wallons mais ont une expérience sur le marché wallon (contacts avec des partenaires wallons, prospection du marché wallon, participation à un salon organisé dans ce marché ou une mission de prospection avec une délégation tunisienne…), peuvent aussi présenter leur candidature.
Lors de l’atelier de formation prévu en Région wallonne et qui se tiendra en décembre 2010, des rencontres B2B seront programmées entre PME tunisiennes et wallonnes.

Catégories
Emploi & Etudes

1100 Tunisiens présélectionnés pour aller travailler au Canada

Ils se feront respectivement les yeux doux ! D’un côté, les employeurs québécois à la recherche de compétences qualifiées. Et de l’autre, les 1100 Tunisiens qui ont déjà obtenu leur certificat de sélection du Québec. Parmi ceux-ci, Québec International et ses partenaires québécois et tunisiens ont identifié une centaine de candidats dont le profil correspond aux besoins de main-d’œuvre recherchée (des jeunes âgés entre 25 et 35 ans œuvrant principalement dans les domaines du génie et des technologies de l’information). On leur proposera des salaires aux alentours de 61 000 $ par année. La délégation de recrutement se rendra en novembre prochain à Tunis, dans le cadre d’un programme international qui comprend cette année, outre la Tunisie, la France et la Belgique.

Cette démarche québécoise, la première du genre avec notre pays, bénéficie d’un suivi quasi quotidien de la part du ministre tunisien de la Formation et de l’Emploi, M. Mohamed Agrebi et de ses services, d’autant plus que d’ici à 2014, il y aura 70000 postes à pourvoir dans cette région canadienne. Une belle opportunité se présente qu’il convient se saisir en convainquant les entreprises du Québec de mettre la Tunisie sur la liste de leurs destinations de prédilection dans leur quête de main d’œuvre et de cadres qualifiés. D’ailleurs, la vice-présidente au soutien à la croissance des entreprises chez Québec International, Line Lagacé, a été la première à le reconnaître : « après les Français ou les Belges., le moment est venu de s’ouvrir à d’autres cultures. »

Assouplir les formalités d’immigration au Canada

Au Canada comme on Tunisie, on y prête un réel intérêt. C’est ainsi que l’ambassadeur de la Tunisie à Ottawa, Mouldi Sakri, ne cesse de multiplier les déplacements à Québec pour rencontrer les organismes concernés et s’entretenir aussi avec les employeurs. Pas plus tard que cette semaine, il a invité les employeurs québécois à recruter des jeunes diplômés tunisiens, mettant en avant, mes efforts fournis par la Tunisie en matière d’éducation et de formation de cadres à travers ses 13 uni¬versités, ses 200 établissements d’enseignement supérieur et ses centres de formation.

Au cours de la rencontre, plusieurs participants québécois ont déploré la lenteur du processus permettant à un travailleur tunisien de venir rapidement et gagner sa vie à Québec. Ça peut prendre quatre ou cinq ans. C’est une perte de temps et d’argent et ça cause des frustrations pour tout le monde. mais tout sera mis en œuvre pour y parer.

Source : Leaders.com.tn