Outsourcing Contact
21Mar
2011

Téléphone Facebook se renforce dans les mobiles avec le rachat de Snaptu


Cette start-up a pour spécialité d’adapter n’importe quel site Web en application mobile. Quelque soit son système d'exploitation.

Nouvelle offensive de Facebook dans les mobiles, secteur ô combien stratégique pour le géant des réseaux sociaux. La firme vient en effet de s'emparer de son compatriote Snaptu pour un montant non divulgué mais estimé à 65 millions de dollars.

Cette start-up développe des outils qui collent parfaitement avec les ambitions de Facebook puisqu'ils permettent entre autres d'adapter n'importe quel site Web en application pour terminaux mobiles, et cela pour n'importes quels OS.

C'est d'ailleurs à Snaptu que l'on doit la version de Facebook pour les mobiles standards (feature phones) lancée il y a quelques mois. Elle fonctionne sur plus de 2 500 modèles dont ceux de LG, Nokia et Sony Ericsson.

200 millions d'utilisateurs mobiles

D'après Facebook, elle améliore la navigation sur la page d'accueil et introduit la synchronisation des contacts, un défilement rapide des photos ainsi que les mises à jour postées par les amis.

En intégrant la start-up dans son périmètre, Facebook pourra ainsi accélérer le développement d'applications mobiles dédiées en contournant le problème de la fragmentation des systèmes d'exploitation pour mobiles.

Il faut dire que la mobilité fait partie des objectifs stratégique pour le réseau social. Fort de ses 200 millions d'utilisateurs nomades, Facebook met le paquet. "Nos utilisateurs mobiles sont deux fois plus actifs que les utilisateurs classiques", relève Henri Moissinac, en charge de la division mobile de la société.

Outre les applications à succès sur Android ou iPhone, le site cherche à s'intégrer en profondeur dans l'OS à travers le carnet d'adresses unifié. Là encore, Facebook veut être au centre de l'expérience Internet mobile et "nous irons encore plus loin", prévient le responsable.

Et de poursuivre : "Le mobile devient un support social personnalisé et le Graph Social y a toute sa place. Tout ce qui est mobile sera social. "Local + mobile + social ; voilà la stratégie de Facebook dans les années à venir".

Rappelons que Facebook a également lancé Facebook Zero (0.facebook.com), version ultra-allégée (texte) du service.

"Nous avons travaillé avec des opérateurs à travers le monde et des abonnés, pour que la consultation de 'Facebook zéro' soit complètement gratuite, il n'y aura pas de frais de transmission de données", explique Henri Moissinac. En revanche la consultation de photos ou de vidéos entraînera des frais de consultation Internet.

On l'aura compris, cette version vise principalement les abonnés mobiles bas débit dans le monde, notamment dans les pays émergents et ceux disposant de terminaux à petits écrans.

Le site a également conclu des accords avec 9 opérateurs à travers le monde (Arabie Saoudite, Hong-Kong, Pologne, République dominicaine, Roumanie, Singapour, Sri Lanka, Tunisie et Ukraine) qui ont accepté de laisser leurs clients essayer l'application pendant 3 mois sans leur facturer la consommation de données.

D'autres opérateurs au Brésil, en Bulgarie, au Canada, en Inde et au Mexique proposeront bientôt l'application. Le choix de ces pays n'est pas fortuit et tient sans doute compte de la proportion d'utilisateurs qui utilisent un téléphone standard.


Commentaires

Laisser un commentaire