Catégories
Actualité High Tech Le Web

iPhone 4S : Apple dégage de meilleures marges que Nokia avec son Lumia 900

IHS Supply a comparé les coûts de fabrication des deux smartphones et constaté qu’Apple dépense beaucoup moins que Nokia.

Combien coûte la fabrication d’un iPhone 4S et celle d’un Nokia Lumia 900 ? C’est en répondant à cette question qu’IHS Supply (étude reprise par le Wall Street Journal) a constaté qu’Apple gagne à peu près deux fois plus que Nokia sur la vente de son smartphone, hors frais liés à la fabrication, au marketing et à la distribution.

Les composants d’un iPhone 4S 16 Go coûtent 190 dollars pour un prix de vente au détail de 649 dollars hors abonnement. Un Lumia 900 coute 209 dollars en composants à Nokia qui le vend 450 dollars hors abonnement. Apple ne dépense que 19 dollars de moins que son concurrent finlandais, mais la différence est énorme sur plusieurs millions d’unités.

IHS Supply note cependant que Nokia utilise des composants plus onéreux, notamment l’écran de plus grande taille que celui de l’iPhone et une puce 4G/LTE. Reste qu’Apple est passé maître dans l’art de sécuriser sa chaine d’approvisionnement en achetant de gros volumes qui lui permettent d’obtenir les meilleurs prix et, au final, d’optimiser ses marges de manière beaucoup plus efficace que la concurrence. (Eureka Presse)

Catégories
Actualité High Tech Le Web

Nokia : le projet d’Apple sur la nano-SIM est techniquement inférieur

Le trio Nokia-RIM-Motorola semble ne pas digérer sa défaite dans la lutte pour l’attribution du prochain standard de format de cartes SIM.

Face au trio de constructeurs se dresse Apple et sa solution propriétaire vis-à-vis du format nano-SIM, plus fin que l’actuel micro-SIM présent sur les iPhone 4 et 4S actuels.

Si l’on parle de véritable lutte, c’est certainement parce qu’il n’y a pas si longtemps, Nokia n’excluait l’idée de réaliser un véritable chantage commercial contre ses concurrents :

Le constructeur finlandais menaçait alors de refuser tout accord de licence concernant la technologie nano-SIM si jamais l’ETSI (organisme en charge de la standardisation dans les télécoms) favorisait le projet d’Apple au détriment du sien.

Bien que la vision de Nokia sur la question a quelque peu évoluée (le constructeur se disant prêt à placer ses brevets sous accord FRAND), il n’en reste pas moins que la société souhaite remettre les pendules à l’heure avec son concurrent :

Nokia reste convaincu que la solution choisie (ndlr : par l’ETSI) concernant la nano-SIM est techniquement inférieure dans de nombreux cas, la décision a pourtant été validée. Nokia est en outre convaincu que les micro-SIM existantes (brevet 3FF) continueront à être largement utilisées par les constructeurs et il appartiendra donc au marché de décider si le 4FF (nano-SIM) sera largement adopté ou non.

Attendu que l’ETSI a montré son intérêt quant à la procédure de standardisation de la norme nano-SIM de Nokia, nous avons fait savoir à l’ETSI que Nokia est prêt à rendre disponibles sous accord FRAND les brevets en sa possession.

Catégories
Actualité Games High Tech Le Web

Nokia : le Lumia 610 pas assez puissant pour Angry Birds

95% des applications Windows Phone sont censées pouvoir tourner sur les smartphones dotés de 256 Mo de RAM. Les 5% restant sont hélas des logiciels particulièrement prisés qui ne seront donc pas compatibles avec le Lumia 610, qui sortira début juin en France.

NI ANGRY BIRDS, NI SKYPE

Le smartphone d’entrée de gamme de Nokia, qui est en phase de distribution partout en Europe, ne pourra pas faire fonctionner des applications aussi populaires qu’Angry Birds, Tango, PES 2012… et même Skype, qui est pourtant une propriété de Microsoft. À chaque tentative de téléchargement de ces logiciels, le Windows Phone refuse de s’exécuter, prévenant d’un manque de mémoire vive.
Voilà qui ressemble au premier signal d’une fragmentation au sein de la famille Windows Phone de Microsoft. Et celle-ci aura des conséquences bien visibles pour les utilisateurs du smartphone d’entrée de gamme : passe encore qu’ils ne pourront y installer de gros jeux 3D, mais ni Angry Birds ni Skype ne sont des monstres de puissance.

Catégories
Actualité High Tech Le Web

Les premiers Windows Phone 8 Nokia fin 2012 ?

C’est ce qu’affirme un site spécialisé israélien qui indique également que la nouvelle version de Windows Phone sera disponible dès le mois prochain.

Selon le site israélien Techit (via WPcentral), Windows Phone 8 (nom de code Apollo) arriverait dès le mois de juin et les premiers terminaux Nokia d’ici la fin de l’année. L’article dit s’appuyer sur les déclarations d’un représentant de Nokia qui aurait également précisé que Windows Phone 8 sera disponible en hébreu.

Microsoft n’a pour le moment pas donné de précisions quant au timing de sortie de cette mise à jour qui devrait notamment miser sur l’interaction avec Windows 8. Mais la grande question est de savoir si oui ou non les Windows Phone actuels pourront ou pas bénéficier de la mise à jour vers Windows Phone 8. Microsoft ne pipe mot, au risque de laisser des informations contradictoires circuler dans ses propres rangs. (Eureka Presse)

Catégories
Actualité High Tech Le Web Télécommunications

Samsung, numéro un des mobiles devant Nokia

Le coréen réalise un doublé. Samsung devient le leader mondial des ventes de mobiles, devant Nokia, et repasse devant Apple sur le segment des smartphones. Il dévoile ce vendredi un résultat trimestriel record.

Cette fois, ça y est. La nouvelle n’est pas vraiment une surprise tant les tendances des derniers mois le laisser pressentir, mais Samsung est désormais le numéro un mondial des mobiles et des smartphones. Le coréen a vendu 93,5 millions de téléphones mobiles au cours du premier trimestre, devant Nokia, à 82,7 millions, selon le cabinet Strategy Analytics. Car, contrairement à ses concurrents, Samsung se garde de publier le détail en volume de ses ventes. Le coréen serait aussi repassé très largement devant Apple, en vendant 44,5 millions de smartphones dans le monde, porté notamment par le succès des Galaxy, contre 35,1 millions d’iPhone. Samsung détiendrait ainsi 30,6% du marché des smartphones et Apple 24,1%.

Samsung précise, néanmoins, que le prix de vente moyen de ses téléphones a augmenté par rapport au premier trimestre 2011. Ce qui signifie que, pour une fois, le géant de l’électronique grand public n’a pas acheté ses parts de marché supplémentaires en cassant les prix. C’est d’ailleurs un des grands changements attendus dans cette industrie cette année. Les grandes marques semblent décidées à maintenir leur marge et à ne pas céder à la pression de concurrents chinois bien décidés à s’octroyer une plus grosse part du gâteau.

Des résultats financiers à la hauteur

Sur le marché des téléviseurs aussi, Samsung a affirmé vouloir redresser la barre, après avoir largement contribué à casser les prix. Au premier trimestre, le groupe souligne avoir augmenté les ventes de ses produits haut de gamme. Il poursuit son virage vers le «tout Led», cette technologie représentant environ 65% de ses ventes contre 60% un an plus tôt. Le solde revient aux téléviseurs LCD-CCFL (les écrans plats de première génération) et aux écrans plasma.

Les bonnes performances commerciales de Samsung se traduisent logiquement dans ses résultats financiers. Samsung a réalisé un bénéfice net record de 5050 milliards de wons (3,37 milliards d’euros), pour un chiffre d’affaires de 45.000 milliards de wons (30,04 milliards d’euros), en hausse de 22% sur un an.

Catégories
Actualité High Tech Le Web Logiciel Télécommunications

Vente de mobiles : Nokia perd son trône mondial

Le finlandais a reconnu ne plus être numéro un du mobile dans le monde. Samsung a pris la relève.

Dans sa descente aux enfers, Nokia gardait une fierté, une sorte de petite lumière qui rappelait les heures de gloire de l’empire du finlandais : il restait numéro un mondial du mobile en nombre d’unités écoulées. Mais ce n’est plus le cas, d’après le président non exécutif du groupe, Jorma Ollila. Cet ancien P-DG de Nokia a en effet reconnu sur la chaîne de télévision finlandaise MTV3 que « Nokia a été le numéro un (des téléphonies mobiles) et est toujours capable de le redevenir ».

Le sud-coréen Samsung prend la première place du podium. Avec une gamme très large s’étalant des petits mobiles fonctionnels aux smartphones ultra-sophistiqués, le géant de l’électronique grand public s’est positionné à la fois sur les marchés émergents et sur les marchés très rentables où les téléphones multifonctions se vendent par millions. Il est d’ailleurs ex-aequo avec Apple – et ses iPhone – en termes de chiffre d’affaires sur le secteur des smartphones.

« Il y aura bientôt un redressement »

Nokia a été numéro un du mobile pendant 14 ans, c’est donc la fin d’une ère pour le groupe, dont la chute ne semble pas encore s’être arrêtée. Le groupe a écoulé 82,7 millions de téléphones au premier trimestre 2012, contre 108,5 millions il y a un an. Depuis quelques années, l’arrivée des smartphones a transformé le marché du mobile, et Nokia n’a pas su prendre le virage pour se positionner face à Apple, Samsung, Motorola ou encore HTC. « Je suis absolument convaincu qu’il y aura bientôt un redressement (…). Il y a des indices qui montrent que cela arrivera en fin d’année », a toutefois tempéré l’ex-patron de Nokia.

Sur le premier trimestre 2012, l’entreprise affiche une perte nette de 929 millions d’euros, principalement à cause de la concurrence très rude de Samsung et d’Apple. Une mauvaise performance qui a conduit l’agence de notation Fitch à abaisser la note de Nokia à BB+, dans la catégorie des émetteurs spéculatifs.

L’espoir sur les Lumia

Les effets de la mise sur le marché de la nouvelle gamme de smartphones Lumia, équipée de Windows Phone en partenariat avec Microsoft, se font attendre. Ces appareils au design très soigné, enfin capables de rivaliser avec les stars comme l’iPhone d’Apple ou le Galaxy S3 de Samsung, ne se sont pas encore imposés en magasin malgré des critiques très positives. Les efforts marketing de Microsoft pour promouvoir le système d’exploitation Windows Phone pourraient toutefois aider Nokia à séduire les revendeurs et les clients.

Lundi, Nokia avait annoncé le début des travaux de construction d’une nouvelle usine au Vietnam, destinée à fournir des appareils pour « connecter le prochain milliard d’utilisateurs » dans les pays en développement. S’étendant sur 17 hectares, le site doit entrer en fonction début 2013. Cette délocalisation faisait suite à l’annonce en février dernier de la suppression de 4 000 emplois en Finlande, en Hongrie et au Mexique, pour recentrer la production en Asie et réorganiser l’ensemble de l’infrastructure du groupe. L’avenir n’est pas rose pour le constructeur, qui va bientôt devoir affronter des concurrents supplémentaires, avec l’arrivée en force des chinois ZTE et Huawei.