Catégories
Actualité High Tech Le Web

Nouveaux SSD mSATA en SandForce chez Adata

Le fabricant taïwanais Adata Technology vient d’annoncer deux nouveaux modèles de SSD.

Baptisé Premier Pro SP300 et adoptant un format mSATA, le premier se décline en trois capacités de 24 Go, 32 Go et 64 Go.

Utilisant un contrôleur mémoire SandForce SF-2141, de la mémoire flash NAND MLC et une interface SATA 2, il promet des pointes à 260 Mo/s en écriture séquentielle, 280 Mo/s en lecture séquentielle, 12 500 IOPS en écriture aléatoire 4k et 46 000 IOPS en lecture aléatoire 4k.

Celui-ci affiche une résistance aux chocs de 1 500G durant 0,5 milliseconde et un MTBF de 1,2 million d’heures.

Nommé XPG SX300 et adoptant lui aussi le format mSATA, le second laisse le choix entre trois capacités de 64 Go, 128 Go et 256 Go.

S’appuyant sur le contrôleur SandForce SF-2281 couplé à de la mémoire flash NAND MLC et une connectique SATA 3, il annonce des pics à 505 Mo/s en écriture séquentielle, 550 Mo/s en lecture séquentielle, 25 000 IOPS en écriture aléatoire 4k et 85 000 IOPS en lecture aléatoire 4k.

Là aussi, la résistance aux chocs est de 1 500G durant 0,5 milliseconde et le MTBF de 1,2 million d’heures.

Côté tarif, on parle de 59,99 dollars, 69,99 dollars et 103,99 dollars pour les différentes capacités du Premier Pro SP300, tandis qu’on évoque 109,99 dollars, 179,99 dollars et 349,99 dollars pour celles du XPG SX300.

Catégories
Actualité Le Web

Les processeurs Ivy Bridge pour laptops et ultrabooks sont enfin là

Alors qu’Intel a lancé les premiers processeurs Ivy Bridge pour PC de bureau le mois dernier (lire notre article), ce sont maintenant des versions basse et très basse consommation qui sont annoncées officiellement.

Des caractéristiques communes
Les huit processeurs dédiés aux ordinateurs portables partagent plusieurs particularités. En premier lieu, comme tous les Ivy Bridge, ils sont gravés dans la technologie 22 nm d’Intel et bénéficient des MOS Tri-Gate dits également « 3D ». Une telle finesse de gravure accompagnée par un transistor MOS plus performant se traduit par des prouesses en terme de consommation.

Les processeurs annoncés se divisent en Core i5 et Core i7 et présentent tous deux coeurs physiques qui peuvent se transformer en quatre coeurs virtuels grâce à l’HyperThreading. Enfin, ils supportent tous la mémoire vive DDR3 et DDR3L cadencée à 1600MHz ainsi que la version 3.0 du PCI Express (PCIe). Ils ont également en commun le processeur graphique Intel Graphics 4000 cadencé à une fréquence minimum de 350 MHz.

Des versions très basse consommation pour les ultrabooks
Pour les distinguer, le « M » à la fin du nom signifie que le CPU se destine aux laptop et le « U » aux ultrabooks.

Parmi ces huit processeurs à faible consommation, quatre sont dits « ULV » (pour Ultra Low Voltage) dans la mesure où ils sont alimentés avec une tension électrique très basse, gage d’une puissance électrique dissipée plus faible. Deux d’entre eux sont des Core i5 avec 3 Mo de mémoire cache de niveau L3. Le Core i5-3771U est cadencé à 1.7 GHz et jusqu’à 2.6 GHz grâce au mode Turbo Boost qui module dynamiquement la fréquence des coeurs. Son GPU est cadencé à une fréquence maximale de 1050 MHz. Vient aussi le Core i5-3427U cadencé à 1.8 GHz en fréquence nominale pour grimper jusqu’à 2.8GHz en mode Turbo Boost. De même, son GPU peut atteindre les 1100MHz.

Les modèles haut de gamme destinés aux ultrabooks seront les Core i7 ULV qui disposent de 4 MO de cache de niveau L3. Le Core i7-3517U peut par ailleurs passer de 1.9 GHz à 3GHz tandis que le Core i7-3667U passe de 2GHz à 3.2GHz.

Mais surtout, ces 4 processeurs présentent une enveloppe thermique de 17 Watts, gage d’une autonomie conséquente.

Quatre nouveaux Ivy Bridge pour les laptops « classiques »
Quatre autres processeurs destinés aux laptops ont également été annoncés par Intel. Alimentés à une tension « standard », ils font moins de concessions (que les ULV) à la puissance et présentent une enveloppe thermique de 35 watts. Un seul nouveau Core i7 est présent avec le Core i7-3520M mais il est accompagné de trois nouveaux Core i5 (Core i5-3360M, Core i5-3320M et Core i5-3210M).

La gamme des Ivy Bridge pour PC de bureau s’enrichit
Enfin, la gamme des versions pour ordinateurs de bureau s’enrichit avec six nouveaux processeurs de la famille Core i5 : les Core i5-3570, i5-3570S, Core i5-3475S, Core i5-3470, Core i5-3470T et Core i5-3470S.

On devrait retrouver ces nouveaux processeurs dans les ordinateurs dès le troisième trimestre. Sont attendus dans un futur proche une centaine d’ultrabooks selon Intel (dont des modèles à écran tactile et des modèles hybrides pouvant passer de la tablette au portable) mais aussi les nouvelles gammes de Mac d’Apple (iMac mais aussi MacBook Pro et MacBook Air avec les CPU dits « ULV »).

Catégories
Actualité High Tech Le Web

Huawei lance une surcouche graphique Android

Les surcouches graphiques sont la solution trouvée par les constructeurs de smartphones pour distinguer leurs produits Android des autres. HTC et Samsung parviennent à sortir du flot commun grâce à leurs interfaces maison, respectivement Sense et TouchWiz. Un nouveau constructeur va se lancer dans ce sillon, il s’agit d’Huawei.

UNE SURCOUCHE POUR SE DISTINGUER

Le constructeur chinois va ainsi proposer avec Emotion une couche graphique par-dessus Android; le premier mobile à en bénéficier sera l’Ascend D Quad, qui a été présenté lors du MWC de février. À l’époque, ce smartphone se contentait de l’ interface standard d’Ice Cream Sandwich. Il semble que la décision récente de ZTE de développer à son tour une surcouche spécifique (Kanzi) ait poussé Huawei à se lancer définitivement dans cette voie.
Huawei, qui ne manque pas d’adjectifs pompiers pour qualifier son interface (« émotion », « simple », « intelligent », n’en jetez plus), dévoilera plus avant Emotion le 9 juin. L’Ascend D Quad sera lui disponible en juillet.

Catégories
Actualité High Tech Le Web

Samsung choisit des processeurs dual core ST-Ericsson pour ses Galaxy Beam et Galaxy Ace 2

Comme avec les Sony avec le XPERIA Sola, P et U, Samsung a choisi ST-Ericsson pour ses prochains terminaux milieux de gamme : les Galaxy Beam et Galaxy Ace 2.

J’ai envie de dire que c’est une bonne initiative de la part de Samsung d’avoir porter son choix sur ST-Ericsson qui prouve maintenant depuis quelques temps qu’il est digne de faire la concurrence à Texas Instruments, Qualcomm et compagnies. C’est un bon processeur, seulement si l’optimisation va avec et on l’a notamment vu dans notre prise en main du XPERIA Sola, où l’on doit avouer que Sony a fait un joli travail d’adaptation.

Petit retour sur ce processeur qui pour son nom complet est appelé ST-Ericsson NovaThor U8500, il est basé sur un SOC ARM Cortex-A9 qui est gravé en 45 nm et qui a une cadence qui peut varier entre 1 et 1.9 GHz selon le choix du constructeur. Il présente aussi les capacités de décodage et ré-encodage de vidéo en Full HD (1080p), ainsi que la possibilité de lire plusieurs vidéos simultanément et une puissance 3D comparable à la PlayStation 2 (GPU Mali-400 MP1).

C’est donc une bonne nouvelle pour cette société Suisse qui va pouvoir perdurer et même gonfler grâce des géants comme Sony et Samsung en collaborateurs, et qui sait peut-être d’autres suivront à leur tour. Néanmoins, les dates de sorties officielles exactes de ces deux smartphones n’ont pas encore été confirmées sur les marchés européens et canadiens.

Catégories
Actualité High Tech Le Web

Windows 8 : Dell dans les starting-blocks avec sa Latitude 10

Dell travaille sur une tablette sous Windows 8 : surprise ! Personne en ce bas monde ne pouvait se douter de ce qui se tramait dans les bureaux du constructeur américain. Brisons la glace, cette nouvelle n’est absolument pas inattendue, Dell étant depuis fort longtemps partenaire de la société de Redmond. Lenovo avait clairement énoncé le souhait de présenter les premières ardoises avec Windows 8 RT du marché. HP s’est engouffré dans la brèche et se déclare comme candidat pour concevoir des tablettes x86. Malgré l’échec de la TouchPad. « L’art est une répétition » disait le poète.

Revenons au sujet principal de cette news : la Latitude 10. Reprenant le patronyme ultra-connu dans le monde professionnel et en y greffant le chiffre réprésentatif du format 10 pouces, Dell nous présente sa vision de la tablette Windows 8 : écran tactile multitouch 10,1 pouces, de résolution 1366 par 768 servira d’écrin au nouvel OS de Microsoft. Propulsé par un processeur Intel Clover Trail double coeur, l’ardoise se range clairement du côté de la plateforme x86. Le SoC est épaulé par 2 Go de RAM pour avoir un solide multitâche. Le stockage interne maximum sera assuré par la présence d’un SSD de 128Go : de quoi offrir de puissants accès mémoire. Le reste des caractéristiques est recensé dans le screenshot ci-dessus, effectué par un lecteur de Neowin.

Un point intéressant concernant cet appareil : la batterie amovible. Ce serait une première dans le secteur des tablettes domestiques de 9 et 10 pouces. Ainsi Dell proposerait deux batteries, une de taille modeste et la seconde naturellement plus grande. L’inspiration du monde PC se retrouve clairement dans cette caractéristique. Bien sûr, ni prix, ni disponibilité n’ont fuité. Respectivement, le premier risque d’être salé et le second devrait intervenir vers le mois de novembre. Jusque là, rien de neuf à l’ouest, nous restons dans l’expectative. Pour vendre le même système d’exploitation, les constructeurs devront se démarquer les uns des autres par des caractéristiques spécifiques. Achievement unlocked ?

Catégories
Actualité High Tech Le Web

Samsung Galaxy Note 10.1 : processeur Exynos quadruple coeur confirmé !

Si vous pensiez comme nous que la tablette Samsung Galaxy Note 10.1 était une version de la Galaxy Tab 2 10.1 équipée d’un stylet (S-Pen)…. vous vous trompiez. Lors du Mobile World Congress, le modèle présenté était effectivement équipé d’une architecture double coeur Exynos cadencée à 1,4 GHz, d’un écran 10,1 pouces de 1280 par 800 pixels et d’un capteur à l’arrière de 3 mégapixels. Des caractéristiques qui ne faisaient pas le pied face à la Transformer Prime ou encore l’Acer Iconia Tab A510/A700 avec leur architecture quadruple coeur NVIDIA Tegra 3, ou encore l’iPad 3 et son écran Retina.

Depuis l’annonce du Samsung Galaxy S3 et la sortie de la Samsung Galaxy Tab 2 10.1, Samsung avait annoncé que la Galaxy Note 10.1 pouvait potentiellement avoir quelques changements d’ici sa sortie. Aujourd’hui, nous avons appris que la Samsung Galaxy Note 10.1 sera équipée d’une architecture quadruple coeur Exynos cadencée à 1,4 GHz. Nous attendons bien sûr l’annonce officielle, on peut également espérer que la Galaxy Note soit équipée d’un capteur de 5 à 8 mégapixels au lieu de 3,2, ainsi que d’un écran HD 1920 par 1200 pixels.