Catégories
Economie Finance Emploi & Etudes

Les jeudis de l’entrepreneur mettent le cap sur l’entreprenariat

« Les jeudis de l’entrepreneur »», organisés par l’ATUGE (Club Entreprendre) et l’IACE montent au front. Ils se mobilisent pour participer à promouvoir l’esprit entrepreneurial et l’impulser en créant un rendez-vous mensuel mettant en contact des porteurs de projets avec des investisseurs.
,
Des « speed dating » sont précisément convertis en un espace concret de rencontres et d’entretiens. Une occasion pour pas seulement débattre de l’entreprise mais d’en créer. L’accès au financement étant l’une des barrières les plus infranchissables pour la création d’entreprises.

En parallèle, des témoignages d’entrepreneurs donneront le petit coup de pouce qui manque à ceux qui hésitent encore. Tous les premiers jeudis de chaque mois, de 18h à 20h, à la Maison de l’Entreprise (IACE) aux berges du Lac se retrouveront ceux et celles qui caressent l’espoir de devenir leur auto-employer. L’invité d’honneur de ce Jeudi 6 janvier est Majdi Zarkouna, P-dg du groupe Servicom, qui présentera son parcours.

Catégories
Télécommunications

Tunisie Telecom, Tunisiana et Orange sous le feu de la critique

Le diner débat de l’ATUGE a viré au crêpage de chignon entre Orange et Tunisie Telecom. Tunisiana quant à elle, voit sa relation avec ses clients comme une relation de mariage qui dure… tant qu’il y a satisfaction. Des intervenants ont épinglé les trois opérateurs sur leur politique commerciale.

«L’image de Tunisie Telecom est très haute sur le papier. Mais elle est moins haute dans les foyers». C’est ainsi que Thierry Marigny, Directeur Général d’Orange Tunisie a ouvert le feu sur son concurrent historique. «Je tiens à rassurer Orange que la position de Tunisie Telecom est très haute sur le papier, en nombre d’abonnés mais aussi en satisfaction client», contre-attaque Fadhel Kraiem, Directeur général adjoint de Tunisie Telecom.

Dès ses premières minutes, le diner débat de l’ATUGE entre Orange et l’opérateur historique a viré au crêpage de chignon. Le tout sous l’œil narquois de M. Yves Gauthier, Directeur général de Tunisiana. L’air décontracté, M. Gauthier a rappelé aux présents (et à ses concurrents), que la relation entre «un opérateur et ses clients est comme le mariage. Si on est pas satisfait on change». Estimant que si Tunisiana détient plus de 50% de part de marché dans le mobile, c’est que ce mariage est réussi.

Le diner débat de l’Association des Tunisiens des Grandes Ecoles (ATUGE) s’est déroulé le 18 octobre dernier à l’hôtel Sheraton à Tunis. Il s’articulait sur la thématique de la concurrence et les possibilités de croissance du secteur des télécommunications en Tunisie. Nos trois opérateurs télécoms ont bien évidement été conviés à expliquer leur stratégie et vision dans un contexte concurrentiel de plus en plus rude.

Sur la stratégie de l’opérateur historique, M. Fadhel Kraiem, Directeur Général adjoint de Tunisie Telecom, a expliqué que la nouvelle identité visuelle du groupe résume les 4 axes de développement de la firme : celui du haut débit, celui du nombre des services proposés, celui des offres étudiées pour les entreprises et finalement la simplicité et la proximité avec le client. Sur ce dernier point, un des ATUGiens présents a interpelé M. Kraiem sur la clarté de ces services.

Selon le contradicteur, «la trop grande diversité des offres de Tunisie Telecom risque de brouiller l’esprit du client». Un chef entreprise a pour sa part exprimé sa déception sur la désinvolture des 3 opérateurs quant il s’agit d’écouter le réel besoin des entreprises. «Je n’ai jamais reçu un coup de fil de la part d’un représentant d’un opérateur pour étudier mon besoin et me proposer une offre qui va avec», dit-il durant son intervention. Selon lui, les opérateurs télécoms tunisiens devraient fournir plus d’effort commercial aux professionnels.

Sur le prix de la minute d’appel, un chef d’entreprise tuniso-britannique a déploré, pour sa part, la cherté des appels depuis et vers l’étranger. Un point de vue qui a été partagé par un autre ATUGien qui a plutôt plaidé pour un rabaissement du prix d’appel en national. Estimant pour sa part que les tarifs appliqués à l’heure actuelle ne correspondent pas au niveau de vie du Tunisien moyen.

Le Directeur général adjoint de Tunisie Telecom a aussitôt tempéré les propos de cet intervenant en assurant que le prix moyen de la minute est le plus bas du Maghreb. M. Kraiem a pris l’exemple du Maroc où cette moyenne est de 4 dirhams, soit 700 millimes tunisiennes. Et pourtant le niveau de vie des Marocains est moins élevé que celui des Tunisiens.

tekiano.com