Catégories
Le Web Télécommunications

Les États-Unis convaincus que la Chine a attaqué Google

Les États-Unis ont la conviction que les autorités chinoises sont à l’origine du piratage informatique de Google et d’États occidentaux, selon des documents secrets révélés dimanche par le New York Times. Parmi les câbles diplomatiques secrets révélés par le site WikiLeaks, un document provenant de l’ambassade des États-Unis à Pékin cite « une source chinoise » selon laquelle le régime communiste a joué un rôle dans le piratage du géant américain de l’Internet, rapporte le quotidien new-yorkais.

« Le piratage de Google s’inscrivait dans le cadre d’une campagne de sabotage informatique organisée par des fonctionnaires, des experts privés des questions de sécurité et des pirates de l’Internet recrutés par le gouvernement chinois », selon le câble cité par le New York Times. Les services chinois auraient également pénétré les réseaux informatiques des États-Unis et de leurs alliés, de même que ceux du dalaï-lama, ajoute le journal.

En mars, Google avait annoncé qu’il n’obéirait plus à l’ordre du gouvernement chinois de censurer son moteur de recherche, expliquant avoir été victime d’attaques informatiques coordonnées. Les comptes de messagerie électronique « Gmail » de dissidents chinois avaient été violés lors de ces attaques, avait révélé Google. Des offensives de pirates informatiques originaires de Chine ont été évoquées par le passé aux États-Unis, mais Washington s’est jusqu’à présent gardé de dénoncer publiquement le régime de Pékin.

lepoint.fr

`