Catégories
Actualité High Tech Le Web

iPhone 4S : Apple dégage de meilleures marges que Nokia avec son Lumia 900

IHS Supply a comparé les coûts de fabrication des deux smartphones et constaté qu’Apple dépense beaucoup moins que Nokia.

Combien coûte la fabrication d’un iPhone 4S et celle d’un Nokia Lumia 900 ? C’est en répondant à cette question qu’IHS Supply (étude reprise par le Wall Street Journal) a constaté qu’Apple gagne à peu près deux fois plus que Nokia sur la vente de son smartphone, hors frais liés à la fabrication, au marketing et à la distribution.

Les composants d’un iPhone 4S 16 Go coûtent 190 dollars pour un prix de vente au détail de 649 dollars hors abonnement. Un Lumia 900 coute 209 dollars en composants à Nokia qui le vend 450 dollars hors abonnement. Apple ne dépense que 19 dollars de moins que son concurrent finlandais, mais la différence est énorme sur plusieurs millions d’unités.

IHS Supply note cependant que Nokia utilise des composants plus onéreux, notamment l’écran de plus grande taille que celui de l’iPhone et une puce 4G/LTE. Reste qu’Apple est passé maître dans l’art de sécuriser sa chaine d’approvisionnement en achetant de gros volumes qui lui permettent d’obtenir les meilleurs prix et, au final, d’optimiser ses marges de manière beaucoup plus efficace que la concurrence. (Eureka Presse)

Catégories
Actualité Le Web

iPen : le stylet d’Apple que vous ne verrez probablement jamais

Il y a un an, Aleksandar Pance et Omar Leung déposaient à l’US Patent and Trademark Office un brevet très complet au nom d’Apple, concernant un mystérieux stylet actif devant interagir avec une tablette tactile. Aujourd’hui, le bureau déjà mentionné a rendu public cet « iPen » qui n’a jamais vu le jour, nous permettant de voir un petit peu ce que Apple aurait pu faire s’ils avaient voulu proposer une sorte de Galaxy Note sous iOS.

D’abord, comme la tablette de Samsung, l’iPen n’était pas un simple stylet capacitif. La technologie utilisée était active et doublement active : le hardware à l’intérieur du stylet envoyait des données au hardware de la tablette qui, lui, envoyait des informations à l’OS pour l’affichage, et au stylet en retour. On avait donc un système qui nécessitait des écrans différents de ceux que l’on connaît, très probablement pour gérer au mieux différents points de pression et autres mouvements tactiles précis qui auraient été réalisables avec l’engin

En plus, l’iPen était équipé d’une technologie de retour haptique qui aurait dû vous faire sentir ce que vous faisiez à l’écran, comment vous pressiez la mine, bref, bien plus qu’un bout de plastique. Si l’objet est plutôt alléchant techniquement, du côté du design en revanche, on dirait un gros tampax, du coup, on se doute que le père Ive n’avait pas encore porté ses yeux sur la chose… Mais alors pourquoi Apple n’est jamais allé plus loin ? La raison évoquée par Slashgear semble être la bonne : Cupertino n’aime pas proposer du hardware en deux parties, une principale et une secondaire. Il faut que tout fonctionne sur la première sans avoir besoin de quoi que ce soit d’autre.

On pourrait aussi penser que la firme n’a pas trouvé d’utilité pratique à l’engin et a estimé qu’il faudrait modifier trop en profondeur l’iPad pour concrétiser la chose. Cela dit, maintenant qu’un écran HD équipe la tablette d’Apple, un iPen pourrait être vraiment excellent pour les dessinateurs, surtout qu’une offre logicielle de très grande qualité existe déjà – on pense par exemple au sublime ArtRage. Alors l’iPen, de retour dans la prochaine version ?

Catégories
Actualité High Tech Le Web

Samsung : Les poursuites d’Apple n’ont pas modifié le design du Galaxy S III

Depuis son annonce, le design du Samsung Galaxy S III a été beaucoup décrié car jugé trop quelconque pour un smartphone de ce calibre, et certains y voyaient l’ombre d’Apple et de ses procès qui auraient obligé le géant coréen a changer son design.

Or, le vice-président de Samsung en personne, Chang Dong-hoon, a déclaré que ce n’était du tout le cas, que le design des terminaux Samsung est basé sur des feuilles de route qui s’étalent sur cinq ans, et non des décisions dictées par l’actualité juridique.

Ceci dit, les enjeux sont tellement énormes qu’on a du mal à croire que Samsung n’a pas été influencé un tant soit peu par les procès en cours.

Catégories
Actualité High Tech Le Web

Apple veut conquérir les 670 millions de clients de China Mobile

Apple discuterait activement avec China Mobile pour signer un partenariat. L’opérateur n°1 en Chine compte près de 670 millions de clients, et est le plus gros opérateur du monde. Aucun accord n’a encore été trouvé entre les deux géants, mais Xi Guoha, le directeur de China mobile, a déclaré que les discussions étaient lancées.

Un accord serait un gain considérable pour la pomme. En 2009, Apple a signé un contrat d’exclusivité avec China Unicom et China Telecom, soit les 2eme et 3 eme opérateurs du pays. Apple pâtissait de cette situation car China Mobile ne vendait jusqu’alors pas d’iPhone. La concurrence a profité de cette situation, notamment Samsung, en devenant le numéro 1 des smartphones en terme de vente.

Mais le contrat d’exclusivité appartient désormais au passé, et les deux partis seraient gagnants si un accord était trouvé. Apple pourrait redevenir le numéro 1 mondial des vendeurs de smartphones, et l’opérateur pourrait gagner des millions de clients mobiles voulant se procurer un iPhone.

Catégories
Actualité High Tech Le Web Logiciel Télécommunications

Tablettes : plusieurs années de domination en perspective pour Apple


Chiffres – Au 1er trimestre 2012, Apple a réaffirmé sa domination dans les tablettes. D’après le cabinet NPD, le constructeur devrait remonter à 70% de part de marché et maintenir sa domination durant les 5 prochaines années. Une analyse partagée par Forrester et Gartner.


Les chiffres d’IDC
le confirment : le marché des tablettes reste encore au 1er trimestre 2012 la chasse gardée d’Apple. Et le lancement réussi de l’iPad 3 devrait contribuer à maintenir cette tendance. Du côté des analystes, on estime d’ailleurs que la domination du constructeur devrait se maintenir encore plusieurs années.

NPD DisplaySearch évalue à environ 60% la part de marché de l’iPad en 2011. Mais le cabinet estime que le constructeur devrait revenir cette année à un niveau bien plus élevé avec une part de marché de 72,1%. Ce niveau, Apple devrait encore le conserver en 2013, ne revenant aux alentours des 50% qu’en 2016 et 2017, sous la poussée des tablettes Android notamment.

Si la PDM des produits Android fluctue (en baisse au 1er trimestre 2012), le nombre d’unités livrées progresse lui fortement, mais sur un marché lui aussi en très forte hausse (+100% en France en 2012 selon GFK). D’ailleurs IDC constate un développement des ventes de Samsung et Lenovo grâce à leurs tablettes de dernière génération.

Mais les analystes s’accordent sur une prééminence d’Apple pour encore au moins 5 ans, échéance à laquelle le constructeur américain détiendrait encore la moitié d’un marché dont la taille varie cependant fortement d’un observateur à un autre : 760 millions en 2016 pour Forrester, moins de 400 millions pour NPD, 369 millions pour Gartner.