Catégories
Actualité Le Web Logiciel

Les nouveautés de la priority box de Gmail

Les FAI donnent du fil à retordre aux annonceurs, à la recherche de la meilleure dérivabilité. Cependant, les divers webmails et logiciels de messagerie ont eux aussi trouvé la parade contre les spams. Google a donc mis en place la « priority box » il y a un peu moins d’une année,… piège à courriel indésirable?

Même si la « priority box » est fonctionnelle chez tous les utilisateurs depuis déjà quelques mois, Gmail vient de mettre en place quelques nouveautés. Rappelons-le, le but initial était de faciliter la vie des utilisateurs en réalisant un premier tri d’office, selon des critères évoluant avec le temps. Suivant les actions effectuée par les utilisateurs, ce nouveau système anti-spam veille à ce que les emails ouverts régulièrement ait une place en boîte de réception.

Depuis septembre 2010 ce système a fait ses preuves, mais Google a néanmoins décidé de le renforcer grâce à une nouvelle fonctionnalité. Cinq onglets sont récemment apparus dans les boites de réception des utilisateurs : c’est une manière de personnaliser sa boîte de réception et de choisir l’ordre dans lequel les emails seront affichés.

Premier onglet : classique. Comme son nom l’indique, il s’agit en fait de la présentation par défaut de la boîte de réception. Dans cet onglet, l’internaute sera face à sa boîte de réception comme elle l’était avant l’ajout de cette nouvelle fonctionnalité.

Deuxième onglet : prioritaire. C’est l’onglet de la « priority box » avec une classification des messages selon leur importance ; c’est-à-dire que sont affichés en premier les messages importants, les noms lus et ceux marqués d’une étoile.

Onglet suivant : importants en premiers. Dans cet onglet, les premiers messages sont les emails signalés comme importants. Les deux onglets restants sont respectivement ceux des non lus en premier et ceux marqués d’une étoile en premier.

Cette nouvelle fonctionnalité peut bouleverser la réception de vos emailings. En effet, si vos prospects ont opté pour un certain onglet, il est possible que votre email ne figure plus parmi les premiers. Par exemple, si votre emailing ou newsletter n’est pas marqué d’une étoile, les utilisateurs utilisant l’onglet associé ne verront votre email qu’après bien d’autres.

Grâce aux statistiques du logiciel newsletter Mailpro™, il est possible de connaître le client mail utilisé par vos prospects. C’est donc un bon moyen de savoir qui se sert de Gmail et ainsi avoir une idée des prospects susceptibles de rater vos envois. Vous pouvez donc ajuster la stratégie de votre campagne, en les incitant, par exemple, à signaler vos messages comme importants, ou à vous marquer d’une étoile afin de ne pas manquer un seul de vos rendez-vous en boîte de réception.

Catégories
Actualité Le Web Logiciel

Spam Traque – Microsoft offre 250 000 dollars à qui lui livrera les créateurs d’un réseau de spams

L’histoire est digne d’un film d’espionnage. Au mois de mars, Microsoft annonçait avoir mené une enquête baptisée Operation b107 afin de démanteler le botnet Rustock, un groupe d’un million d’ordinateurs zombis commandés à distance par des hackers, qui auraient été responsables de l’envoi de 30 milliards de courriers indésirables chaque jour, soit environ la moitié du spam mondial. Ces messages se présentaient sous la forme de fausses notifications de loterie ou de prescriptions de médicaments.

Mais, malgré les analyses des serveurs, Microsoft n’a pas réussi à identifier ses créateurs. Après avoir publié des encarts dans deux journaux russes le mois dernier, le géant informatique a fait monter les enchères en proposant la somme de 250 000 dollars pour quiconque sera en mesure de partager de nouvelles informations permettant d’identifier, d’arrêter et de condamner les responsables de Rustock, livre le site Computer World. Car depuis l’action de Microsoft en mars, des centaines de milliers d’ordinateurs sont toujours infectés.

« Cette récompense démontre que Microsoft est engagé dans la traque des responsables du botnet Rustock, à l’origine de nombreuses activités criminelles. Bien que le but premier de notre opération légale et technique ait été de stopper la menace que Rustock représentait pour chaque personne qu’il avait affectée, nous pensons également que ceux qui le contrôlaient doivent être tenus responsables de leurs actions« , peut-on lire sur le blog de l’entreprise.

La somme promise est disponible pour des informateurs de n’importe quel pays, même si Microsoft pense que les créateurs de Rustock se cachent en Russie.