Catégories
Actualité High Tech Le Web

Des ingénieurs iPhone pour le smartphone Facebook

Pour construire un smartphone, mieux vaut s’entourer des meilleurs : Facebook a donc embauché plus d’une demi-douzaine d’ingénieurs ayant oeuvré chez Apple, sur l’iPhone et l’iPad, afin de mettre sur pied un mobile « maison ».

UN SMARTPHONE QUI A DU SENS

Le réseau social a déjà mis un pied dans le monde de la téléphonie, via quelques smartphones signés HTC (Salsa, Status) ou INQ (Cloud Touch). Mais même si Facebook irrigue les fonctions de ces mobiles, aucun n’a véritablement connu le succès. Et pour exister dans le milieu de la téléphonie mobile, l’intégration verticale est le meilleur passeport : Apple et l’iPhone, Google avec Android (qui a racheté Motorola). Et pourquoi pas Facebook avec son propre smartphone ?

Bien évidemment, on ignore à peu près tout des projets du réseau de Mark Zuckerberg, qui jusqu’à présent a surtout lancé des applications mobiles dans tous les sens, sans que le tableau d’ensemble ne donne l’impression d’homogénéité : pourquoi ne pas avoir intégré Messenger au sein du client officiel de Facebook ? Que vient faire Camera alors que Facebook a racheté Instagram ?

Quoi qu’il en soit, ça n’est pas la première, ni la dernière fois que cette rumeur fait surface. Cela fait deux ans que Facebook planche sur le projet, qui porte le nom de code « Buffy »; et visiblement, le réseau a maintenant besoin de l’aide de professionnels pour le finaliser.

Catégories
Actualité Le Web

IBM bannit l’usage d’iCloud, Siri et Dropbox sur les smartphones de ses employés

Si Big Blue autorise ses salariés à utiliser leur terminal mobile personnel pour accéder à son réseau, ils sont auparavant contrôlés et paramétrés pour retirer toute application susceptible de causer une fuite d’informations sensibles.

Depuis 2010, IBM a instauré la politique du « bring your own device » (BYOD) en autorisant ses employés à utiliser leur propre smartphone ou tablette pour travailler. Dans un entretien avec Technology Review, Jeanette Horan, la directrice des systèmes d’information d’IBM, a expliqué les mesures qu’elle a dû mettre en place pour sécuriser l’accès de ces terminaux hétérogènes sur le réseau de l’entreprise.

Un sondage réalisé auprès de plusieurs centaines d’employés lui avait appris que bon nombre d’entre eux était « parfaitement inconscients » des risques de sécurité que certaines applications populaires pouvaient constituer. Avant qu’un employé puisse se connecter au réseau de l’entreprise avec son terminal, celui-ci passe entre les mains du service informatique qui désactive des services de transfert de fichier type Dropbox ou iCloud. Siri, l’assistant vocal de l’iPhone 4S, est aussi réduit au silence.

La raison ? Le système s’appuie sur des serveurs Apple qui assurent le traitement des requêtes formulées par les utilisateurs et IBM ne souhaite pas que des informations concernant son activité puissent être enregistrées et hébergées par une société tierce. Chaque terminal est configuré selon le modèle et le niveau de responsabilité de son propriétaire. « Nous sommes extraordinairement prudents. C’est la nature de notre entreprise », justifie Jeanette Horan. (Eureka Presse)

Catégories
Actualité High Tech Le Web

HTC lance le smartphone Desire C

Technologie – Il s’agit d’un modèle d’entrée de gamme équipé d’un écran 3,5 pouces et de la technologie Beats Audio. Equipé d’Android 4.0, il sera décliné dans une version dotée d’une puce NFC.

HTC a annoncé hier la disponibilité d’un nouveau smartphone Android 4.0, le Desire C. C’ets un modèle positionné en entrée de gamme avec un écran 3,5 pouces HVGA (320×480 pixels), un processeur cadencé à 600 MHz, 512 Mo de mémoire vive, un capteur photo 5 mégapixels, 4 Go de stockage interne (extensible par carte microSD) auxquels s’ajoutent un compte Dropbox offrant 25 Go pendant 2 ans.

HTC met en avant la présence de la technologie Beats Audio et un design fait d’une coque en métal disponible en noir, blanc et rouge. Le Desire C tourne donc avec Android 4.0 surmonté de l’interface HTC Sense 4.0. Il sera disponible dans le courant du mois à 249 euros hors abonnement et subvention et 269 euros pour le modèle équipé d’une puce NFC. (Eureka Presse)

Catégories
Actualité Le Web Social Media

Usage Facebook : plus sur smartphone que sur ordinateur

Les internautes préféreraient leur smartphone plutôt que leur ordinateur, lorsqu’il s’agit d’utiliser le réseau social Facebook.

ComScore vient de publier de nouveaux chiffres concernant l’audience du réseau communautaire Facebook, dont l’entrée en Bourse est attendue le 18 mai, soit à la fin de la semaine prochaine, avec une valorisation espérée de 96 milliards de dollars.

Concernant le mois de mars et les États-Unis, ceux-ci révèlent que la consultation depuis les smartphones a dépassé la navigation depuis un ordinateur.

Sur la période, le temps passé sur Facebook depuis un smartphone a atteint les 7 heures et 21 minutes en moyenne par personne, tandis que celui-ci depuis un ordinateur était de 6 heures et 31 minutes en moyenne.

Il dépasse d’ailleurs ceux sur le service de géolocalisation Foursquare et le service de microblogging, qui comptabilisaient respectivement 2 heures et 26 minutes et 1 heure et 54 minutes.

Pour le cabinet d’étude, ces chiffres confortent Facebook dans l’idée qu’il faille investir dans la mobilité, comme il l’a fait récemment en s’offrant le service de partage de photos Instagram pour la coquette somme de 1 milliard de dollars.

Catégories
Actualité High Tech Le Web Logiciel

Face au Galaxy S III, LG lance le premier smartphone avec 2 Go de RAM

Technologie – Dans la foulée de l’annonce du Galaxy S3 de Samsung, LG tente de ramener la couverture médiatique de son côté en annonçant la premier smartphone avec 2 Go de mémoire vive.

La guerre bat son plein entre les constructeurs sud-coréens. Alors que Samsung dévoilait hier à Londres son Galaxy S3 (lire notre article), LG lance sur son site l’Optimus LTE2. Objectif, reprendre un peu de couverture médiatique avec cette promesse de puissance.

De ses caractéristiques techniques on ne sait que peu de choses, d’après la traduction du site coréen. Il semblerait certain que le smartphone soit compatible 4G, NFC et WiFi. Le constructeur fait également mention d’une batterie 2150 mAh, soit une autonomie « 4x supérieure à celle de l’Optimus LTE. »

Du jamais vu

Le rechargement de la batterie utilisera le standard WPC pour un chargement sans fil. La rumeur fait également état d’un processeur Qualcomm Snapdragon S4, double coeur donc.

Mais l’élément le plus surprenant reste la mémoire vive de 2Go. Du jamais vu dans un smartphone, qui devrait assurer une plus grande stabilité du système lors de l’utilisation simultanée de plusieurs applications, notamment très gourmandes comme les jeux.

La bataille Samsung / LG se jouera également du côté des écrans. Alors que le Galaxy S3 proposera un écran Super AMOLED de 4,8 pouces, LG a opté pour la formule déjà adoptée sur le premier modèle de son smartphone : le « True HD IPS. » L’écran devrait se situer dans la fourchette entre 4.5 et 5 pouces.

On attend du smartphone d’accueillir la dernière version d’Android, Ice Cream Sandwich.

LG a annoncé la sortie, en Corée pour la mi-mai. Aucun prix ni de date pour le reste du monde n’ont été communiqué. La Galaxy S3, lui, sortira en Europe le 29 mai aux alentours de 649 euros nu.

Reste que LG tente depuis de longs mois de rattraper son confrère coréen en jouant soit la carte de la puissance, soit la carte de l’innovation (avec la 3D par exemple). Sans succès pour le moment.

Catégories
Actualité

Sony Mobile : Pas de smartphones quadricoeurs avant 2013

Lors d’un interview réalisée par CNET Asie, Stephen Sneeden, a prédit qu’il n’y aurait pas de smartphones quad-cores avant début 2013. « Nous utiliserons des processeurs quad-cores lorsque la batterie pourra supporter convenablement ses performances », explique le responsable marketing des produits de Sony. « Ce que nous allons faire, c’est nous orienter vers une architecture Cortex A15 au second semestre de cette année ».

Sony, qui a présenté deux téléphones double-coeurs au MWC – Xperia P et Xperia U -, passera donc sur une nouvelle architecture, toujours à deux processeurs et meilleure que l’architecture quadruple-coeurs actuelle. Sneeden a sous-entendu que Sony pourrait utiliser une architecture de chez Qualcomm.

Tandis que certains de ses concurrents (Huawei, HTC, ZTE) sont déjà passé à du quadruple-coeurs, Sony campe sur ses positions et est bien décidé à y rester. Ce choix stratégique sera-t-il préjudiciable ? Nous verrons bien cette année…

Pour terminer, sachez que le Xperia U sera disponible en France à 260 €, le Xperia P à 420 € à la mi-mai.