Catégories
High Tech Télécommunications

Nokia envisagerait de se rapprocher d’Alcatel-Lucent

nokia

Maintenant que le groupe finlandais est prêt à repartir sur des bases saines, il réfléchit à sa stratégie qui pourrait passer par un rapprochement avec Alcatel-Lucent, voire par le rachat de l’équipementier.
Sans la partie téléphonie mobile, cédée à Microsoft (mais dont la transaction doit encore être validée), Nokia s’ote une épine du pied, même si cela conduit à se séparer de ce qui a fait sa renommée ces quinze dernières années.

NSN logo C’est désormais vers les équipements télécoms, les services de géolocalisation et la gestion de sa propriété intellectuelle que se tourne le groupe finlandais. Sa direction est en pleine exploration des grands axes stratégiques et l’un d’eux pourrait passer par un rapprochement avec l’équipementier français Alcatel-Lucent.

Cela fait plusieurs années que l’hypothèse est envisagée et aucune négociation formelle n’est lancée mais le sujet est en train de redevenir d’actualité, au moins en tant qu’hypothèse de travail. A ce titre, tout es envisageable, du rachat d’une partie de ses activités à la prise de contrôle complète.

Alcatel-Lucent-logoSi la fragilisation de l’équipementier français en fait une cible plus facile, sa dette risque de peser lourd pour un partenaire. Alcatel-Lucent est une nouvelle fois en phase de restructuration avec un plan Shift qui doit s’étaler jusqu’en 2015.

D’un autre côté, Alcatel-Lucent fournit des clients importants comme Verizon Wireless, AT&T mais aussi China Mobile, le plus gros opérateur mobile mondial. Par ailleurs, un rapprochement entre Nokia Solutions and Networks (ex-Nokia Siemens Networks) et Alcatel-Lucent permettrait de créer un équipmentier télécom puissant, toujours derrière le leader Ericsson mais devant le chinois Huawei, et avec une force de frappe particulière aux Etats-Unis.

Catégories
Télécommunications

Les jeunes sont prêts à utiliser leur téléphone mobile comme portefeuille

Selon une enquête commanditée par Alcatel-Lucent

Une récente enquête commanditée par Alcatel-Lucent a révélé que les consommateurs sont vivement intéressés par la possibilité d’utiliser leur téléphone mobile comme portefeuille.

Ces résultats ont été dévoilés dans le cadre d’une étude de marché sur l’intérêt d’un service de portefeuille mobile chez les jeunes. Réalisée pendant deux semaines de l’été dernier par Alcatel-Lucent auprès des membres de son Youth Lab, l’étude révèle que 81% sont vivement intéressés par ce service et que 89% sont prêts à payer chaque mois pour y accéder.
226 membres du Youth Lab dans 10 pays différents (Espagne, Brésil, France, États-Unis, Royaume-Uni, Chine, Mexique, Allemagne, Italie et Japon) dont la plupart utilisent déjà leurs téléphones mobiles pour des micro-paiements tels que l’achat de sonneries, ont offert une vue actualisée sur l’intérêt pour les services de portefeuille mobile. Ses résultats mettent notamment en lumière l’attrait pour les scénarios d’application et la possibilité de gagner du temps grâce à ces applications. L’option « Acheter une place de cinéma sans faire la queue » est celle qui a été jugée la plus intéressante.
Les trois applications les plus demandées, ayant obtenu un score de plus de 85 %, sont : « le solde de portefeuille et la vérification des transactions en temps réel », « le paiement des transports publics par téléphone mobile » et « la réception de billets électroniques ».

Dans cette étude, le portefeuille mobile était décrit comme un moyen permettant de ne plus transporter toutes les cartes que l’on garde aujourd’hui dans son portefeuille physique puisque les services sont fournis via le téléphone mobile. Celui-ci vous permet de payer des factures ou de faire des achats dans les magasins participants. Il peut être relié aux cartes de crédits, comptes bancaires et/ou la facture de téléphonie mobile. Les cartes de fidélité, les coupons, les chèques cadeau peuvent tous être stockés sur le téléphone mobile. Il peut même remplacer un passe-partout et une carte de membre, et permet également de consulter les relevés bancaires, les talons de chèques ou tickets de carte bancaire, les points fidélité ou le solde de cartes cadeaux.

Toon Coppens, directeur Marketing Produit du service de portefeuille mobile d’Alcatel-Lucent a expliqué : «Les besoins des utilisateurs varient selon les marchés. C’est pourquoi le service de portefeuille mobile (MWS) d’Alcatel-Lucent peut s’adapter aux besoins des pays développés et émergents. Le MWS est une solution clés en main qui permet aux opérateurs mobiles de vendre à leurs abonnés des services de paiement mobile et des programmes marketing pour les paiements de personne à personne, des coupons de proximité (NFC) personnalisés ou des services de commerce mobile».

I.N. Alcatel-Lucent