Outsourcing Contact
31Jan
2011

Le marché des applications mobiles en plein boom


Le nombre d’applications téléchargées devrait doubler cette année pour s’établir à 18 milliards selon Gartner. Les revenus générés devraient atteindre 15 milliards de dollars en 2011, puis 58 milliards de dollars en 2014.

Inexistant il y a encore deux ans, le marché des applications mobiles devient une véritable manne financière. Les chiffres donnent le tournis : les revenus générés par ce marché de mini-programmes informatiques devraient plus que doubler cette année pour atteindre 15 milliards de dollars, puis 58 milliards de dollars en 2014, selon Gartner.

Le nombre d’applications téléchargées bat également tous les records. Le cabinet américain de marketing évalue à 8,2 milliards d’applications le nombre d’applications téléchargées en 2010. Ce chiffre passera à 17,7 milliards cette année, prédit le bureau d’études. Apple a annoncé en début de semaine avoir franchi le cap des 10 milliards d’applications téléchargées sur son App Store depuis son lancement, en 2008, «dont sept milliards pour la seule année dernière». Le succès de la marque à la pomme dans ce domaine tient au large choix offert aux 160 millions de possesseurs d’iPhone, d’iPod touch et d’iPad à travers le monde.

Les concurrents affluent

Et si Apple domine très largement ce marché, la concurrence est de plus en plus forte. Les internautes peuvent désormais se fournir sur l’Android Market, pour les appareils utilisant le système d’exploitation conçu par Google, l’Ovi Store de Nokia, l’App World de Research In Motion pour ses BlackBerry, le Marketplace de Microsoft et Samsung Apps.

L’essor des tablettes informatiques devrait en outre apporter un nouveau débouché à ces mini-programmes informatiques. Cette année les applications gratuites devraient représenter 81% des téléchargements – une proportion en baisse, mais qui devrait remonter entre 2012 et 2014 d’après Gartner. «Les usagers commenceront à payer pour plus d’applications quand ils en verront l’utilité du concept, et qu’ils auront plus confiance dans les mécanismes de paiement», selon Gartner. Du côté des recettes tirées des applications, qui généralement sont partagées à 70-30% entre développeurs et distributeurs, seulement 16% étaient dues à la publicité en 2010. Ce devrait être près du tiers en 2014, selon Gartner. Tout porte donc à croire que le marché devrait rester florissant encore longtemps.

lefigaro.fr


Commentaires

Laisser un commentaire