Catégories
Games

Halo 5 : Guardians disponible sur Xbox One fin 2015

halo-5

Il était apparu furtivement dans une vidéo non officielle avant d’apparaitre dans un clip de promotion de la Xbox One, finalement, Halo 5 est officialisé par Microsoft et s’offre une date de sortie.

Microsoft et 343 Industries viennent finalement de rendre officielle l’existence du prochain jeu issu de l’univers de Halo. On connait désormais le nom du titre, qui est donc Halo 5 : Guardians.

Halo 5 Il s’agira du premier volet de la franchise fétiche de la Xbox à sortir sur la console de nouvelle génération, à savoir la Xbox One. Sa sortie a déjà été annoncée pour la fin de l’année 2015.

Bonnie Ross, directeur général de 343 Industries décrit déjà le titre comme  » un projet massif et excitant. ». Aucune information concernant le contexte, les armes, le scénario ou quelconque élément n’a été communiqué pour l’instant, si ce n’est que l’on devrait retrouver le mythique Master Chief.

Pour les fans de la franchise, l’attente pourrait toutefois ne pas être aussi longue que celle imposée par ce titre, puisque des rumeurs dont état de la réédition de Halo 2 version anniversaire dans le courant de l’année. Bonnie Ross avait déjà annoncé lors de l’E3 de l’année passée qu’  » En 2014, Halo va véritablement évoluer et l’aventure de Halo sur Xbox One débutera réellement ».

Microsoft devrait en dévoiler davantage sur les différentes déclinaisons de sa franchise sur console de nouvelle génération lors d’une conférence exclusive lors de l’E3 dès le 9 juin prochain.

Catégories
Games Le Web

Google s’intéresse de près à la plateforme vidéo Twitch

plateforme-video-twitch

Google, via sa filiale YouTube, pourrait racheter un milliard de dollars cette start-up permettant de diffuser et commenter en direct ses parties de jeu vidéo.

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais il fait tourner la tête des amateurs de jeux vidéo. En moins de trois ans, Twitch s’est imposé comme le service incontournable pour diffuser des parties sur Internet, vues et commentées en direct par des milliers de spectateurs. Partenaire de nombreuses ligues de «e-sport», Twitch est également prisé par les joueurs lambda qui souhaitent montrer au monde entier leurs talents sur certains jeux vidéo ou faire découvrir leurs coups de coeur. Les plus populaires peuvent même y gagner un complément de revenu grâce aux recettes publicitaires.

Fort de 45 millions de spectateurs mensuels et d’un million de membres diffusant chaque mois leurs parties, Twitch est désormais dans le viseur des mastodontes de l’Internet.
D’après Variety, la start-up basée à San Francisco serait en discussions poussées avec YouTube. La plateforme vidéo appartenant à Google souhaiterait acheter Twitch pour 1 milliard de dollars, soit 728 millions d’euros. Si l’accord aboutissait, il s’agirait de la plus grosse acquisition de YouTube.

Si Variety annonce une officialisation «imminente» de l’accord, The Wall Street Journal est plus tempéré. Les discussions n’en seraient qu’à leur début, et Twitch pourrait renoncer à une vente au profit d’une levée de fonds. Les informateurs de The Verge affirment eux que l’accord est quasiment signé, et que les deux sociétés règlent encore des détails, comme le degré d’indépendance de Twitch vis-à-vis de Google, ainsi que la survie de la marque. The Verge révèle également que d’autres entreprises, dont Microsoft, ont fait des propositions de rachat pour des sommes similaires, mais Twitch avait jusqu’à présent refusé toutes ces offres.
Regarder pendant des heures d’autres jouer

Twitch est issu de Justin.TV, plateforme de vidéos en streaming. Voyant le succès grandissant de sa chaîne «jeux vidéo», Justin.TV décide en juin 2011 de créer la start-up Twitch, entièrement dédiée à ce loisir. Cette dernière s’impose rapidement dans le milieu, fort d’un service de qualité et d’une grande interactivité. Contrairement à YouTube, Twitch permet au spectateur de réagir en temps réel aux vidéos qu’il regarde. En tapant ses commentaires, le spectateur interagit avec le reste du public, mais également avec le diffuseur de la partie, qui peut répondre aux questions ou aux suggestions qui tombent sous ses yeux.

Le succès de Twitch a également permis de confirmer l’intérêt croissant pour le visionnage de parties de jeux vidéo jouées par d’autres. Ce phénomène, déjà exploité sur YouTube par les «YouTubers», permet d’admirer les exploits de joueurs plus doués que soi et de se distraire en suivant des «joutes» virtuelles de joueurs de haut niveau commentées par des passionnés, comme pour un match de foot. Contrairement aux vidéos YouTube, picorées ça et là, les flux de Twitch sont capables de retenir un internaute plusieurs heures face à son écran.

De quoi intéresser fortement les régies publicitaires, qui monnayent à prix d’or leur présence sur la plateforme.

Twitch bénéficie de nombreuses levées de fonds. La dernière, datant de septembre 2013, a permis de recueillir 20 millions de dollars. Si la start-up n’est pas encore bénéficiaire, elle a pu investir ces fonds dans le déploiement de nouveaux serveurs un peu partout dans le monde, dont Paris. Twitch s’est également lancé avec succès à la conquête du jeu vidéo sur console. Jusque là cantonné au PC, le service est disponible depuis quelques mois sur PlayStation 4 et Xbox One.

La société multiplie également les partenariats avec les grands évènements liés au jeu vidéo. Outre sa diffusion en direct des plus grands tournois de e-sports, Twitch retransmet en direct des salons de dimension internationale, comme l’E3 de Los Angeles. Cette croissance a fait de Twitch le quatrième consommateur de bande passante aux Etats-Unis, derrière Netflix, Google et Apple, et devant Facebook ou Amazon.

Catégories
Actualité Games Le Web

Dota 2 annoncé Free To Play

Valve vient de communiquer sur le mode de fonctionnement de son prochain Dota 2. Le titre se rangera donc dans la catégorie des free to play, et ce dès sa sortie.

Valve n’en est pas à sa première expérience en la matière puisque Team Fortress 2 a lui aussi affiché un tel mode de fonctionnement. Dota 2 en free to play est une nouvelle qui devrait donc ravir les joueurs. Le choix leur sera donc donné d’investir ou non dans leurs parties de jeu.

Valve annonce également le lancement de la boutique dédiée qui donnera aux joueurs l’accès à des options et autres éléments du jeu en échange de quelques euros. Que les gros joueurs ne se fassent en revanche pas d’illusions, il ne s’agit pas là de pièces incontournables qui vous transformera en un adversaire inaccessible. Petite nuance donc, la boutique dédiée s’appelle la Cosmetic Shop. Comprenez que ce que vous pourrez acheter ne concerne donc que le domaine de l’apparence et la personnalisation de votre héros.

Valve souhaite donc, de cette façon, ne pas créer un trop grand fossé entre les joueurs. Ce dernier se fera naturellement, uniquement en fonction des capacités et de la dextérité de chacun et non pas en fonction de ses moyens financiers.

Autre bonne nouvelle, tous les héros disponibles dans ce prochain Dota 2 seront accessibles gratuitement.

Catégories
Actualité Games High Tech Le Web

Nokia : le Lumia 610 pas assez puissant pour Angry Birds

95% des applications Windows Phone sont censées pouvoir tourner sur les smartphones dotés de 256 Mo de RAM. Les 5% restant sont hélas des logiciels particulièrement prisés qui ne seront donc pas compatibles avec le Lumia 610, qui sortira début juin en France.

NI ANGRY BIRDS, NI SKYPE

Le smartphone d’entrée de gamme de Nokia, qui est en phase de distribution partout en Europe, ne pourra pas faire fonctionner des applications aussi populaires qu’Angry Birds, Tango, PES 2012… et même Skype, qui est pourtant une propriété de Microsoft. À chaque tentative de téléchargement de ces logiciels, le Windows Phone refuse de s’exécuter, prévenant d’un manque de mémoire vive.
Voilà qui ressemble au premier signal d’une fragmentation au sein de la famille Windows Phone de Microsoft. Et celle-ci aura des conséquences bien visibles pour les utilisateurs du smartphone d’entrée de gamme : passe encore qu’ils ne pourront y installer de gros jeux 3D, mais ni Angry Birds ni Skype ne sont des monstres de puissance.

Catégories
Games

62 000 euros d’amende pour l’éditeur d’un faux Angry Birds piégé

Sécurité – Le malware, déguisé en fausses applications de jeu à succès envoyait automatiquement des SMS surtaxés. Une méthode très répandue dans les malwares mobile, et plus particulièrement sur Android, disent les experts.

’affaire vient d’outre-manche, mais la méthode n’est pas nouvelle : navigant sur le succès des jeux comme Angry Birds, les pirates réussissent à partager leur malwares à l’insu des utilisateurs.

Dans le cas présent, la fausse application de jeu, éditée par A1 Agregator, envoyait des SMS à un service Premium surtaxés à 5 £ (6,24 €). L’envoi de ces messages perdurait tant que l’utilisateur ne désinstallait pas complètement l’application de son terminal.

La fraude était bien réalisée puisque l’envoi de ces messages surtaxés n’était connu de l’utilisateur qu’une fois ce dernier recevant sa facture de téléphone. En effet, un code prévu dans le malware masquait les transactions.

Peine maximale

34 utilisateurs lésés, qui ont mis à jour l’arnaque, se sont regroupés pour une action en justice, fin 2011. Ils se sont tout d’abord plaint à PhonepayPlus, l’agence de régulation des services surtaxés sur mobile en Grande Bretagne.

Dans un verdict rendu ce mois-ci, l’instance a condamné l’éditeur des logiciels frauduleux à une amende de 50 000 £ (62 427 €) soit la peine maximale pour ce genre d’arnaques. « L’instance a considéré l’affaire très sérieuse » précise le verdict qui veut faire état d’une sanction exemplaire.

De plus, A1 Agregator est condamné à rembourser intégralement les utilisateurs lésés dans les trois mois, que ces derniers aient fait partie des 34 plaignants ou non. L’éditeur aurait perçu environ 27 850 £ (34 772 €) de cette arnaque.

D’après les experts de Juniper Research, les arnaques au SMS Premium surtaxés représentent le deuxième type de malware sur mobile, derrière les spywares. Il s’agit de plus d’un tiers des logiciels malveillants sur les smartphones.

Android, plateforme à risque ?

Carl Leonard, directeur de la branche EMEA chez Websense, l’entreprise de sécurité du web, commente à ce sujet : « Les applications mobiles ont un fort potentiel pour les malwares. Les utilisateurs sont généralement prêts à donner tous les droits d’accès aux applis pour arriver à la fonction désirée ».

« 65 % des malwares mobiles sont conçus exclusivement pour Android » commente David Emm de Kaspersky. « C’est un OS populaire, sur lequel il est facile de développer et de distribuer des applications via Google Play. »

Rappelons tout de même qu’il est toujours plus prudent de ne se procurer que des applications depuis les marchés officiels (GooglePlay pour Android, AppStore pour Apple, etc.) pour minimiser les risques de fraudes.

Catégories
Games

Mass Effect Infiltrator enfin disponible

Ulrich vous en parlait il y a deux mois : Mass Effect Infiltrator, le dernier né d’EA Mobile. Ce TPS vous met dans la peau d’un agent de Cerberus, juste après les évènements de Mass Effect 2. Pour les joueurs du troisième volet, ce dernier permettra également d’augmenter votre préparation galactique et ainsi augmenter vos chances d’obtenir la meilleure fin possible.